En voilà une bonne nouvelle ! Mon amis Bo doit me faire découvrir un nouveau lac de barrage qui abriterait une population de bass de belle taille. L’occasion parfaite pour nous deux de faire entrer en scène de nouveaux produits et de faire des tests de nos prototypes. Cela tombe bien, les protos du Venüm Tail en 6,5 “inches” (environ 16cm) sont dispos, nous les avons designés en suivant les conseils et les besoins de nos compétiteurs. Ils pourraient leur être utiles pour leurs prochaines compétitions Bass. Nous prendrons également avec nous quelques Seven et Strout au cas ou les poissons seraient un peu actifs. Après une petite heure de voiture, nous voici au pied du lac, le paysage est superbe nous ne perdons pas une seconde et entrons dans la pêche.

Bien évidemment ce sont les armes de destruction massive que nous ferons nager en premier, je parle bien évidemment des STROUT et SEVEN qui se sont avérés redoutables sur les bass depuis le début de l’année. Cependant, cette fois-ci, il faut se rendre à l’évidence, les bass ne semblent pas très mobiles, en tout cas peu enclins à suivre et attaquer une proie. Qu’à cela ne tienne nous allons nous concentrer sur le leurre souple.

Il se passe pratiquement une heure sans que nous n’enregistrions le moindre signe de vie, nous ralentissons notre pêche jusqu’à la réduire au strict minimum, une sorte de “do nothing” en weigtless toujours très éprouvant pour le moral jusqu’à ce qu’une tension de mon fil me sorte de ma torpeur ! Enfin un poisson, il n’est pas énorme mais nous donne un premier indice, en plus il nous permet de voir que le Venüm Tail 6,5 à l’air de plaire.

Après ce premier poisson, une nouvelle traversée du désert… encore une heure sans touche, nous passons à côté de quelque chose, nous savons que nous n’avons pas la bonne carburation mais nous ne savons toujours pas pourquoi. En arrivant sur un poste particulièrement prometteur je décide de prendre un peu de recul par rapport à la berge et de lancer plus loin. Cela me permet d’une part d’être plus discret mais aussi de ratisser depuis le large jusqu’au bord et de voir ou pourrait se situer les poissons. En weightless le Venüm Tail 6,5 est assez gros et dense pour pouvoir être lancé à bonne distance, de plus sa densité lui permet de couler tout de même assez rapidement mais avec un impact dans l’eau ultra limité. je pêche désormais totalement en “do nothing”, le leurre coule je le laisse se poser au fond de longue secondes puis je ramène de quelques centimètres très lentement. Soudain je sens enfin une touche, une aspiration franche, il n’y a aucun doute c’est un bass. Je retend mon fil tout en laissant le temps au poisson de bien engamer puis je ferre ! c’est au bout et voilà un second poisson mais surtout une confirmation.

La suite je vous la raconterai très bientôt…