Voilà une semaine que je suis revenu de mon périple irlandais et déjà l’envie de retourner sur l’eau se fait sentir. Du coup, petit message à un copain et planification de notre prochaine sortie. Mais il nous faut attendre le week-end suivant avant de pouvoir taquiner nos copains de jeu.
Le jour “J” est là. Durant la semaine j’ai obtenu quelques infos quant aux tenues des poissons et c’est sur la base de ces infos que nous établissons notre plan d’attaque de la journée. Depuis 2-3 semaines, de beaux spécimens sont régulièrement capturés sur les zones que nous avons choisies. Il faut dire que la configuration des lieux a tout pour plaire. Un tombant de 10 mètres avec sur le haut de celui-ci une vaste zone de 2 à 4 mètres de profondeur longeant une barrière herbeuse. Bref un spot de rêve à cette époque où les gros pikes en chasse sillonnent cette zone riche en nourriture.
Mon premier choix se porte sur un Strout 6.5 Fire Tiger, un de mes leurres fétiches à cette époque de l’année. Mon compagnon opte pour un Swimpike 24 cm coloris Northern Pike, autre valeur sûre pour ces eaux. Nous peignons de manière minutieuse la partie supérieure du tombant pendant plusieurs centaines de mètres sans succès. Au bout d’une heure je propose à mon team mate de changer de tactique. Nous nous éloignons du tombant de manière à pouvoir pêcher ce dernier sur toute sa hauteur. En bougeant, nous tombons sur plusieurs “boules” de perchettes avec plusieurs échos de carnassiers à proximité. Je place le bateau à mi-hauteur du tombant car de la sorte nous pouvons l’attaquer parallèlement sur toute sa hauteur. Evidemment sur 5-6 mètres d’eau il nous faut changer de tactique. J’opte alors pour un Divinator-S 6″,un aimant à fish en mode linéaire.

DSCN8478 - Copie

DSCN8478

J’ai opté pour le coloris Fire Tiger et monte ce dernier sur une tête football “tire bouchon” de 17 grs de ma fabrication. Il s’agit d’un montage que j’utilise avec succès depuis plusieurs années (cela fera l’objet d’un petit article “Trucs et astuces” dans quelques semaines).

Le bateau en place, nous attaquons notre prospection de chaque côté du bateau. Il ne faudra que 4 casts pour que j’enregistre ma première prise, un joli sandre touché 5 mètres sous le bateau. Ce premier poisson finit sa course dans l’épuisette au bout de quelques minutes, verdict 72 cm. Photos et remise à l’eau dans les règles et nous repartons en chasse. Un nouveau lancé et j’enregistre une nouvelle tape mais le poisson se décroche. Cependant, dans la foulée je capture un bec, plus petit mais peu importe c’est un fish et surtout il semble que nous ayons trouvé le pattern. Ancrage en place nous continuons notre pêche mais ce poste ne donnera plus rien. Entre temps, le vent s’est un peu levé et le soleil a disparu. Je laisse le bateau dériver le long de la cassure et nous continuons notre prospection.
Avec mes trois tapes en quelques minutes mon compagon a lui aussi opté pour un DivinatorS 6″ couleur Ivory. Au bout de 5 minutes il va rentrer son premier bec, suivi de près par une belle perche.

DSCN8500

Comme souvent quand le poisson semble actif je varie les coloris afin de me donner une idée du potentiel de chaque couleur. Maintenant je suis sur un Chart Red Back. Pendant qu’il rentre sa perche je ressens une cartouche dans le poignet retransmis magistralement par ma Waïkhru Amplifire Micro 70MH. La canne plie et accompagne chaque coup de tête du poisson. Ce dernier à tout le loisir de sonder sur toute la hauteur d’eau qui atteint 8 mètres sous le bateau. Les rushs se font plus espacés annonçant la fin du combat et de fait le poisson finit par se montrer. C’est un beau bec qui crève la surface, on l’estime à 100+, sur la règle il accuse 99 cm.

DSCN9942DSCN9946DSCN9945

Il nous reste une heure de pêche pour terminer la journée. Le soleil à refait son apparition mais de manière très timide. Depuis une heure les touches sont plus rares et nous sommes revenus sur des fonds de 3 mètres le long de la barrière herbeuse. Je suis passé sur Hyptnotïk 5.5″ Ivory, mais aucune tape. Mon team mate est resté fidèle au Divi-S Black Gold et avec raison car … et à notre grande surprise sur cette zone,  il rentre deux sandres de tailles moyennes et un bec DSCN9031 - CopieDSCN9034DSCN9040

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je décide alors de revenir sur Le Divi-S . J’opte à nouveau pour le colori Chart Red Back et peu après le rentre un joli sandre.

DSCN8508DSCN8505

Autre poste, hauteur d’eau 7 mètres, des échos sont visibles très près du fond. Je passe sur un grammage plus important de 21 grs et commence à ratisser la zone. Au bout de quelques minutes il me semble ressentir un “gratouillis” anormal. Ferrage en règle comme lors de chaque sensation “bizarre”. D’abord une sensation d’accrochage au fond puis un lent déplacement de la ligne m’indique qu’il s’agit bien d’un fish. Insensiblement la canne plie si bien que je décide de donner un peu d’air au poisson en le laissant prendre un peu de fil. Les minutes s’écoulent doucement sous le bateau le poisson semble ne pas vouloir rendre les armes. Puis soudain sans signe avant coureur, il remonte et termine sa course dans l’épuisette. Il est magnifique, je l’estime à 105+. Il accuse 111 cm.

DSCN0005DSCN0004

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour mon malheur la batterie de l’appareil photo tombe à plat après la première photo avec le bec dans l’épuisette et comble de malheur pas de portable avec nous (oublié dans la voiture). Mais bon je garderai longtemps en mémoire cette fin de journée où le Divi-S fut le roi de cette session. Au total ce dernier nous fera prendre 7 becs dont un 99 et 111, une masta perche de 46 et trois sandres.
Une journée d’anthologie pour le Divinator-S et je ne peux que vous conseiller de tenter votre chance avec ce leurre.