En cette période de l’année, la température de l’eau s’est considérablement refroidie avec environ 10 à 15 °C sur l’ensemble de nos régions. Cela reste encore acceptable en terme d’activité pour les carnassiers. Les perches notamment se rassemblent pour former des bancs qui peuvent compter plusieurs milliers d’individus. Ces dernières vont se nourrir un maximum jusqu’à l’arrivée des grands froids.
Localiser les bancs est primordial car la plupart des spots sont déserts et toutes les perches semblent concentrées aux même endroits.
En bateau, sur de grandes étendues comme les fleuves ou lacs  je ne me fie qu’ à mon sondeur Lowrance HDS 12” et au structure Scan en balayage latéral et Down Sscan, ce qui me permet de couvrir rapidement du terrain et de ne pas perdre de temps sur des postes vides.
Ici par exemple un petit banc de perches sur le fond:
Mais un gros banc de perches se traduit par cela :
Une fois ce dernier localisé, je passe directement à l’avant du bateau au moteur électrique en mode pêche et je me positionne soit dedans ou alors pas très loin du banc. J’ affine les dernières informations avec ma sonde SpotLightScan,  en mode 2D couplé au Down Scan, située sous la tête du moteur.
Le mode SpotLight permet une vue en 360° ce qui me renseigne à l’instant de la direction du banc car il peut bouger et il faut alors le suivre.
Maintenant parlons pêche, plusieurs techniques sont possibles ; c est d’ailleurs pourquoi j ai toujours plusieurs combo prêts à faire feu sur le pont.  j’ utilise en priorité soit un Divinator S 4” armé d’une tête plombée et/ou le même leurre mais en montage drop shot.
Très souvent le drop shot se révèle la technique fatale car les perches même super agressives attaquent  le leurre avec très peu d’animation voire juste la chute de celui-ci, alors que le même leurre animé sur une jighead sera complètement ignoré. Une fois la bonne technique validée, j’affine en changeant de coloris ou alors de leurre.
Divinator S 4”, Venum Tail 5”, Hypnotik 3.5”
Souvent les perches régurgitent leurs proies et cela donne alors de précieuses informations  sur la taille du fourrage et du coup de la taille du leurre a employer.
Revenons sur le matériel, car c’est un point  important, j‘ utilise une canne spinning de puissance medium, action fast et de puissance 1/2 oz soit 14g, le moulinet est garni de tresse Maxima 8 brins de 10 Lbs ( 0.15mm) raccordé à 3-4 m de fluorocarbone Maxima 8 Lbs ( 0.25 mm). Ensuite en direct sur le fluoro je noue par un nœud palomar un hameçon simple n°2 et je laisse au moins 50-60 cm entre ce dernier et le plomb. Ce détail est important car l’animation se fait suite à une tirée par des relâchés de la bannière, d’où l’importance de la longueur. En fait, moins il y a d’animation et mieux cela est, que ce soit à distance ou alors à l’aplomb du bateau en mode verticale. Le ferrage intervient quand on sent le poids du poisson, pas avant sous peine de ferrage dans le vide suite aux nombreuses touches.
Prendre des perches dans ces conditions relativement fastes n’est certes pas vraiment difficile avec le bon pattern. Le drop shot est une technique qui permet de prendre toute taille de perches y compris des gros sujets. Mais tout l’art  réside dans le fait de faire réagir les plus grosses du banc en trouvant la bonne combinaison, n’est ce pas le but de tout compétiteur ?
Bonne pêche à tous
Chris