On était dans le creux au nord et la route du sud ne nous apporte pour l’instant pas plus de réussite. On échantillonne quelques lacs sur notre passage sans voir une nageoire si ce n’est celles de petits cyprins plus intrigués par nos leurres que les dizaines de truites devant lesquelles ils sont forcément passés. Pour enfoncer le clou, on se frustre à l’extrême à la vue de spots phénoménaux mais dont l’accès pour une journée dépasse de plus de deux fois le budget de notre voyage. Ces tarifs exorbitants s’expliquent par la probabilité supérieure à 1 de capturer un gros salmonidé quelque soit le pêcheur.

A titre d’exemple, imaginez l’océan à moins de 5 km du spot ci-dessous…Autant dire qu’il y a des embouteillages piscicoles juste en aval et qu’on comprend alors qu’il faut débourser environ 2000 € pour pouvoir lancer toute la journée dans le même bouillon. Ce n’est ni intéressant ni palpitant mais ça garantit le big fish et les belles photos pour raconter un fabuleux voyage de pêche en Islande ; ainsi qu’une nuit au chaud dans un joli lodge couleur locale pour guère plus de couronnes islandaises.

100_1030 DSC01969

On n’est pas dans le même monde donc ça aide à relativiser et à se relancer à l’assaut de coins plus modiques. Voici d’ailleurs un lac sublime dont l’accès l’est tout autant sauf pour le carter et la prise d’air de notre carosse. Le Higaratvn est niché en haut d’une vallée dont le fond est colmaté par une immense coulée de lave minéralisée à travers de laquelle coule une rivière parfaite mais………privée of course ! On s’en met plein les yeux et les neurones en s’imaginant où étaient les poissons à l’époque où tous ces cailloux en fusion dévalaient la pente… là même où la neige subsiste aujourd’hui.

DSC01988 DSC01989

Pour la qualité du spot, c’est un grand OUI,…

IMGP2817 IMGP2819

DSC01993

…pour les fishs, c’est un mini oui, celui qui signifie “pas capot”. On va trouver des truites, loin, dans beaucoup d’eau, des multitudes de petites touches qui se solderont par quelques jeunes Salmo trutta vraisemblablement lacustris. Le Divinator Junior colori blue chrome participera à la prise de cette friture mais aussi d’un ou deux sujets plus matures…

DSC01999

On a les pattes qui sentent le mucus, on peut aller au dodo après la petite soupe du soir. Deux ou trois anecdotes de la journée reviennent sur le tapis et bizarrement, aussi mordus sommes nous, on a eu notre dose de pêche pour aujourd’hui. On aurait pu pêcher plus longtemps, toute la nuit/jour même puisque c’est free complet sur ce lac mais on se réserve pour la suite. D’ailleurs notre coucher sera légèrement différé à cause de l’arrivée d’une famille, le père et ses 3 fillettes, aux alentours de minuit, qui sortiront à nos pieds ou presque des truites respectables avec des montages et une discrétion moins respectables. Il n’y a vraiment plus l’ombre d’un doute, l’Islande est un pays de pêcheurs, et de pêcheuses, de tout âge, de toute catégorie sociale, et de toute heure…

IMGP2825

Malgré un coup du matin appliqué et motivé, on ne reverra que très peu de fish dont ce somptueux Omble chevalier déniché par Karim.

DSC02015

Les prestations en faible teinte sur les grands biotopes de ces derniers jours nous poussent à vite reprendre la route vers le Sud. On cherche la perle rare, le spot qui va nous apporter du rêve. Et pour ça on va enchaîner des bornes, beaucoup de bornes jusqu’au soir en faisant des tentatives infructueuses jusqu’à se replier sur une valeur sûre ; celle qui est indépendante du poisson, de sa présence et de ses velléités à mordre : le tourisme ! Bienvenu à Geysir, un des sites au volcanisme actif accessible les plus populaires du pays. Des milliers de personnes s’y agglutinent chaque jour pour admirer entre autre le geyser qui a donné son nom à la ville mais aussi au phénomène : Geysir. A près de 2h du mat, il n’y a pas grand monde autour des gerbes d’eau à plus de 100˚C qui s’élèvent jusqu’à trente mètres ! On a l’exclusivité du spectacle et même la folle liberté de tester si le Strout 5.5 peut donner quelque chose dans ce milieu.

IMG_3508 IMGP2845 IMGP2843

Nous voilà proches des zones poissonneuses du début du séjour, donc comme la nuit porte conseil, retrouvons nous dans IStroulande #8 pour cette fois, du tourisme halieutique, c’est à dire avec du poisson, du vrai, du beau et en nombre…

IMG_3592