L’accès au lac Laxardalsvegatn est au moins aussi compliqué que son nom… On y laissera un châssis pour économiser une demi-heure de marche. Mais il est vrai qu’il y a plus agréable que de marcher dans la tourbe avec nos gros sacs, fouettés par la pluie sous 100 km/h de zéf. L’avantage de ce coin un peu glacial est qu’il reste de la neige à portée de campement pour éviter de porter les réserves d’eau douce. Maigre consolation devant le climat qui devient contrariant … nous avons même le droit à quelques flocons et des gelées nocturnes en ce début juillet…

IMG_3427 IMG_3425

L’efficacité de pêche s’en fait ressentir et une fois n’est pas coutume je ne trouverai pas la solution avec les Biwaa baits. Ni le Strout 3.5 pourtant éprouvé sur l’île de glace, ni le Divinator Junior, ni le DivinatorS ne motiveront les brown trouts bien présentes sur ce petit plan d’eau de quelques hectares où l’eau est très troublée par le vent constant. Il est d’ailleurs purement impossible de prospecter la berge battue. Il n’y a qu’un pattern trouvé par Fab : le poisson nageur. Le coup du soir nous apporte quelques belles truites cossues.

100_0709 IMG_3419

Et le coup du matin aussi :

IMG_3436 IMG_3449

Il est temps de hisser les voiles de notre drakkar mobile et de reprendre la conquête du cercle polaire arctique…

IMG_3430

Comme si le nord voulait justifier sa réputation, ce sont des heures de route à travers les fjords sous une tempête violente qui nous mènent finalement dans la partie la plus occidentale de l’île et sans doute la plus impressionnante…La voiture perd encore une plume puisqu’ une portière avant est délicatement retournée en 1/4 de seconde par une rafale frôlant manifestement les 150 km/h ; nous voulions simplement prendre un cliché, ce sera pour plus tard…

100_0726 IMGP2728 IMGP2731

On peine à imaginer pouvoir pêcher dans de telles conditions. Bien heureusement, l’Islande et son légendaire volcanisme actif offre d’inattendus réconfortants. Petite pause dans un bain chaud naturel à 36˚C, le nez à 0˚ ou moins ressenti ; l’occasion de se laver et de se réchauffer avant d’atteindre notre prochaine cible : Saudlauksdalsvatn, le lac de sable…

IMGP2737

Bien des surprises vont retarder notre arrivée sur ce plan d’eau original, les détails dans IStroutlande #4