Après une courte mais bonne nuit à 5°C sur un matelas moelleux de sphaigne, le lac majestueux Langavatn booste notre réveil. Même si un rapide coup du soir sur les affluents la veille n’a rien donné, on espère beaucoup de cette pièce d’eau. En fait, le cadre idyllique se suffit presque à lui même. C’est parti pour une belle randonnée…la pêche est autorisée de 7:00 à minuit.

DSC01674 IMGP2717

Cette fois, malgré le vent soutenu qui ne facilite pas la pêche du bord, ça commence fort ! Karim loge 2 sympathiques Ombles chevalier grâce à une petite ondulante. Les poissons semblent présents en queue de lac, dans peu de fond et proches de la végétation recouverte par le haut niveau du lac en cette période de fonte des neiges. Mais comme souvent, les débuts tonitruants s’essoufflent vite…Il nous faudra attendre un changement de faciès radical et les premières cassures pour retoucher du poisson. Karim débloque la situation grâce au Divinator Junior (22 gr) colori blue chrome.

IMGP2718 DSC01697

Compte-tenu de la profondeur et de la difficulté à prendre de la distance au lancer, je leste un peu le Strout 3.5 que je m’obstine à utiliser jusqu’alors. Une simple plombette entre 3 et 7 gr et une perle ajoutées sur l’empile font parfaitement l’affaire :

IMGP3747

La dizaine de mètres gagnée au lancer et la possibilité de désormais flirter avec la cassure ne tardent pas à donner les premiers résultats puisque sur quelques touches timides (ou plutôt difficiles à sentir avec le vent), je ferre rapidement 2 nouveaux Arctic shar avec le colori vairon.

DSC01702

Ce montage s’avérera également payant dans les zones de forts courants car il permet au Strout de ne pas décrocher. Il faut varier les grammages afin de trouver le plus adapté. Pour une question pratique afin de ne pas refaire tout le montage à chaque changement de plombette, je prépare des bas de ligne variés d’une cinquantaine de centimètres interchangeables en bout de ligne grâce à une petite attache rapide.

Nous arrivons maintenant sur une partie vraiment exposée et profonde. Un seul poisson trouvera de l’appétit pour nos leurres. Un petit omble des profondeurs attiré à nouveau par un Divinator Junior colori aurora gold.

IMGP2723

L’activité n’est pas débordante, les conditions de pêche loin d’être idéales, nous décidons donc de reprendre la route après avoir rejoint le camp de base. Loin d’être une déception, cette session délicate nous permet de mûrir notre approche. Et finalement ce n’est pas si mal puisque les deux pêcheurs croisés nous félicitent pour nos résultats, et s’en étonnent presque. Une grande satisfaction personnelle : après avoir fait le tour des boîtes dans les moments de creux, les leurres Biwaa sortent du lot et permettent de répondre aux exigences du terrain.

Direction le nord, nouvelle étape le lac Laxardalsvegatn, sélectionné par nos soins pour être encerclé de petites mares…Peut être la même réussite que les premières visitées….

La suite au prochain épisode, IStroutlande #3