Quelques jours plus tôt, c’était en compagnie de Ludo et Jeremy que je combattais les bourrasques et autres sautes d’humeur du Dieu Eole sur les grands lacs  Hollandais. Le Lund paré pour ces conditions météo extrêmes par moment nous avait garanti de tout risque majeur pendant notre lutte contre les éléments climatiques.

Ce 31 mars, dernier jour de pêche des carnassiers de la saison hivernale Hollandaise 2015/2016, je suis en compagnie de Joeffrey … invité … à qui j’avais promis cette dernière sortie. 250kms nous séparent de notre lieu de pêche et nous avons tout le temps de discuter de nos dernières aventures et de notre politique d’attaque du jour. De moins en moins amateur de la pêche verticale, je propose à Joeffrey de tenter notre chance en mode linéaire sur le spot “prospecté” quelques jours plus tôt en compagnie de Ludo (notre ProStaff Biwaa Suisse) et Jeremy équipier de Ludo dans la majeure partie de ses sorties. Ce spot nous avait rapporté (surtout à mes compagnons d’aventures) quelques beaux poissons malgré la difficulté de la pêche.

De 5-6bft lors de ma dernière session, ce 31 mars s’annonce aux antipodes point de vue météo.  En effet, l’eau semble figée tant le vent est absent. Ayant choisi des zones “shallow waters”, 1.5 à 2.5m de profondeurs, l’approche de ces spots devra se faire en toute discrétion. Une chose me rassure … l’activité des poissons en surface, signe que les fishs sont en mouvement.

Nous approchons rapidement de la zone choisie pour commencer la journée. Vu l’absence totale de vent je stoppe assez loin de la zone et me dirige vers celle-ci au moteur éléctrique. Les eaux sont claires et l’on peut distinguer très nettement le fond et les zones d’herbiers  qui ont commencé leur lente croisssance en ce début de printemps. Joeffrey pour qui c’est une première sur ces eaux me demande comment attaquer le spot? “tête Tire Bouchon 7.5grs ou 10.5grs (http://www.biwaa.com/peche-lineaire-ma-tete-tire-bouchon/) – pêche lente – leurre 12-15cm – couleur Fire Tiger ou naturelle pour commencer” fut ma réponse.  Il opte alors pour du Fire Tiger. Pour élargir le choix de prospection j’opte pour un Submission 5″ colori Ivory qui m’a déjà apporté de beaux résultats sur ce spot. Comme toujours en début de pêche j’évite d’utiliser mon joker le Divinator Shad 6″ , sauve capot incontestable de ces eaux.

C’est Joeffrey qui va ouvrir le bal avec un magnifique sander de 65+ sur colori FT.

DSCN9077  DSCN9119

Perso je persévère sur mon colori Ivory mais après une demi heure de recherche … un deuxième sandre et un raté pour mon équipier décide de changer de colori pour un Submission 5″ FT.

DSCN9082  DSCN9084

Sanction presque immédiate après 2-3 lancés et je rentre un sandre de même calibre que ceux de mon équipier.  L’activité des fishs est telle que mon invité va tenter sa chance au jerk et avec succès en rentrant un beau sandre dont l’attaque fut visible en direct dans l’eau claire.

DSCN9090
Les touches en  eaux peu profondes sont souvent très violentes et encore plus sur des sandres mordeurs à souhait. Si vous ajoutez à cela l’emploi d’une canne hors norme tel que la très sensible “My Religion” et /ou L’Amplifire” de chez Biwaa le ressenti des attaques en est encore accru avec pour conséquence un bonheur exposant 10 !

A cette époque de l’année il est assez fréquent que les poissons ne soient actifs que sur de courtes périodes durant lesquelles il nous faut profiter  au maximum de leur complaisance à bien vouloir taper nos leurres. Pour cette dernière sortie, une fois n’est pas coutume, les poissons semblaient vouloir rester en activité plus longtemps puisque pas loin d’une quinzaine de poissons vont monter dans le bateau entre  08.00hrs et 12.30hrs avec même du doublé dans nos captures.

DSCN9100  DSCN9102  DSCN9103

Plusieurs poissons perdus auraient pu faire grimper le score mais certaines attaques étaient tellement violentes ou les combats sur les montages light tellement durs que les triples ne résistaient pas et s’ouvraient avec pour conséquence la perte du poisson.

Le déjeuner passé, le vent s’est mis très légèrement en route nous gratifiant d’une petite ondulation sur l’eau  souvent bénéfique pour la pêche. Cependant l’activité sur le premier spot était au point mort et je décide de bouger pour le plan B. Entre temps le vent à un peu grossi et ce sont des vagues moyennes qui viennent mourir contre la coque du bateau.

Le plan B  sera non productif du coup direction plan C!

Sur place plusieurs bateaux sont déjà à l’oeuvre mais la zone est vaste et le secteur prisé libre. Nous entamons notre dérive sur 2m de profondeur. Une première tape va très vite nous mettre en confiance. J’ai opté pour un Divinator shad6″ colori Chart Red Back (tiens donc!!!). Cette première tape va être suivie par la capture d’une magnifique masta perche aux couleurs resplendissantes. Scéance photos

DSCN9112  DSCN9114 - Copie

obligatoire pour cette beauté puis retour dans son élément. Une deuxième de même gabarit viendra taper et rater le leurre de mon compagnon. Malchance pour lui elle ne reviendra pas à la charge. Notre dérive se poursuit sans autre capture. La journée avance et je propose à Joeffrey de terminer notre session sur le premier spot du matin histoire de voir si les poissons se sont calmés et sont à nouveau mordeurs.

Le vent à bien grossi maintenant laissant place à des vagues assez importantes mais les conditions restent bonnes. Moteur électrique à l’eau et ancrage en place, nous commençons notre prospection de la zone. De 7.5grs le matin nous devons passer à 17 voir 21 grs pour bien ressentir nos leurres 2 mètres plus bas. Pour changer je suis passé sur Hyptnotic5.5″ couleur Kiwi autre coloris phare à ces heures.

Un ,deux lancés et boum première capture et nouveau beau sandre de 60+ suivi très vite par un deuxième poisson mais, senti trop tard, le ferrage n’aura pas été assez efficace et le fish va se décrocher.

DSCN9122  DSCN9125 DSCN9123 - Copie

J’enchaine plusieurs captures puis c’est au tour de mon équipier de faire un dernier et magnifique sandre de 65+.  DSCN9081

Ce dernier poisson va clôturer notre session. C’est en regardant le visage radieux de mon invité que je comprends que j’ai atteint mon objectif. Avec 19 fishs dans le bateau et des poissons calibrés entre 60-65+ et un ou l’autre de 70+ ainsi qu’une masta perche de 47, pari réussi pour notre duo.

Voilà nos compagnons de jeu en repos et tranquilles pour deux mois. Le temps pour eux de se concentrer sur l’acte indispensable à la survie de l’espèce … la reproduction.

Pour moi par contre pas de repos. En effet la fermeture Hollandaise coïncide avec les préparatifs de ma première session à l’étranger et comme souvent au mois de mai c’est destination la Suède …  ce mini Canada Européen … mais cela c’est une autre aventure.

A bientôt