Cet été, je suis allé en soirée près de chez moi sur un spot où d’habitude je ne fais rien, parfois quelques brochets dans le meilleur des cas, mais souvent c’est plutôt le capot assuré. Cette fois-ci, mon lac de naissance, celui-là où j’ai appris à pêcher le Bass quand j’étais petit, va me donner quelques surprises. A lire !

Dans cet endroit, je sais que depuis 3 ans il y a quelques sandres, mais je ne savais pas que la population de sandres avait atteint une telle proportion.

Je me suis mis alors à pêcher avec ma canne Biwaa « The Amplifire »histoire de faire quelques brochets au coup du soir. Je vais utiliser pour ça ces leurres :

Barracuda 20gr Gold

Divinator 5’ Ivory

Je commence avec le Barracuda pour pêcher vite, en travaillant le leurre en zig zag dans des zones pas trop profondes d’abord, d’environ 4 à 2 mètres, et bam ! gros tac à la descente et ferrage à la japonaise, ça commence à bouger, brochet je pense, mais  voilà que je vois mon première sandre madrilène apparaître au bout de mon fil, un joli exemplaire pris au Barracuda 20 gr dans une anse de mon lac préféré.

Je continue et je laisse couler mon leurre jusqu’au fond et après je continue à pêcher en zig zag et je continue à faire 3 sandres au Barracuda, énorme pour n’avoir jamais fait un sandre dans ce lac, je n’en croyais pas mes yeux !

Je me mets alors à pêcher un peu plus lentement avec le leurre fétiche par excellence du sandre, le Divinator S en 5’ couleur Ivory.

Je commence à pêcher dans le fond et les touches et les ferrages commencent à sortir dans tous les sens, de la folie !

Des sandres entre 1 kg et 2kg tombent dans mes mains sans arrêt, Je crois que j’ai fait environ une vingtaine avec le même leurre dans une soirée, sans le changer.

À la fin de la soirée, j’étais hyper content de pouvoir avoir fait quelque chose dans ce lac, car depuis quelques annéess, la pêche était hyper difficile, et maintenant, je dois remercier Biwaa pour avoir fait le Barracuda et surtout le Divinator S, des leurres magnifiques qui, avec l’aide de la « The Amplifire »  et avec une bonne tresse (plus que sensible cette canne), j’ai pu avoir une soirée extraordinaire.

Ça fait plaisir de redécouvrir un spot comme ça!

À La prochaine !