Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas eu la chance d’aller taquiner un de mes poissons favoris, le bass. Vous allez certainement vous dire que ce n’est pas forcément la saison la plus rentable, le mois de janvier n’est pas celui qui est connu pour être le plus chaud. Cependant lorsque l’on a la chance d’habiter le sud de la Chine, la fin janvier marque le début du printemps et les températures actuelles tournent autour des 25°C. Vous l’avez peut-être comprit, nous sommes déjà en période de « pré-spawn », le fameux moment où les bass vont commencer à se rapprocher des bordures et des zones qui se réchauffent pour préparer leur nid. A cette période, les poissons présentent en général un bon niveau d’activité, nous espérons que cette activité soit propice à la présentation de nos nouveaux Seven et Strout 2.0 que nous sortons pour la première fois pour une sortie bass.

L’objectif que nous sommes fixé pour la journée sera de faire au moins un poisson sur SEVEN et STROUT mais également de chercher au moins un gros pour se faire plaisir. Nous nous répartissons les tâches avec Florian, je passe à l’avant du bateau en mode pêche rapide au Divinator S 4 inch sur tête plombée de 10 g, lui à l’arrière alterne les swimbaits Seven ou Strout. Bien que l’eau soit encore un peu fraîche et relativement claire nous enregistrons rapidement quelques premières touches au shad mais les poissons sont de tailles modestes et rapidement mis au sec. C’est ensuite sur un Seven que Florian ferre un premier poisson suivi d’un second un peu plus gros que la moyenne actuelle.

L’activité se confirme plutôt bonne et le hard swimbait devrait certainement nous aider à prendre des poissons de belles tailles. Nous passons donc en mode double Swimbait, Strout à l’avant et Seven à l’arrière.

A partir de ce moment-là nous ferons quelques poissons un peu plus gros et je prendrai surtout cette touche monumentale sur un haut fond. Je ferre, le poisson ne bouge pas, c’est un solide. Je passe en mode treuillage, ça ne vient toujours pas, la canne est cintré et je ressens alors cette agréable sensation presque oubliée d’avoir un vrai poisson au bout de la ligne. Peu de temps après, nous l’apercevons tout prêt du bateau, le poisson est massif, je le saisi enfin et c’est l’explosion de joie. C’est pour ce genre de capture et la joie qu’elle nous apporte que nous nous levons le matin. Nous venions chercher au moins un beau lunker et nous l’avons trouvé, nous sommes vraiment heureux d’avoir eu cette chance.

Après cet épisode qui nous aura regonflé à bloc pour la journée nous ne referons pas de très gros poissons. Nous prendrons au total 10/12 black bass dans notre journée. La majorité d’entre eux aura été prise aux SEVEN et STROUT 2.0, une pêche simple, ludique et pleine de surprises, idéal pour un début de saison, mais également un pattern classique pour la pêche des bass en période de pré-spawn.