You are here: Home // SESSION // Blocks de brocs

Blocks de brocs

Ce week-end d’octobre nous nous étions donné rendez vous avec Jérémy du Team Biwaa et Jack Rosen pour défier les brochets de Haute savoie. La météo s’annonce en notre faveur et nous évitons les grosses intempéries lyonnaises.

Avec Jérémy nous équipons nos cannes des derniers Divinatör Shaad encore tout frais en colori Ivory et Gold tout en conservant bien sur un Divinatör Atomik et Perch sous le coude. Les montages restent relativement simples, grandes cannes casting de 7″11, équipées avec de la tresse, d’un 1er bas de ligne fluoro de 35/100 puis notre bas de ligne final en fluoro de 90/100. Nous allons pêcher dans 15 mètre d’eau en moyenne et les Divinatör Shaad sont montés sur des têtes plombées de 30gr avec une empile en acier et un hameçon triple N°2.

Jérémy démarre au Divinatör, je me charge alors du Divinatör Shaad couleur Ivory. Les touches sont vraiment rares et on sent que l’activité n’est vraiment pas au top. Jérémy fait un 60cm au Divinatör puis un autre se laisse prendre de mon coté au Divinatör S. Un 87cm viendra gonfler les rangs peu glorieux de notre session. Nous décidons alors de prospecter plus large à l’aide du Side Imaging pour trouver un regroupement de poissons significatif. Pendant notre repérage le vent se lève un peu et nous tombons sur une boule de fourrage qui semble être assaillie de tous les cotés. Les touches arrivent sans se concrétiser, du petit brochet sans aucun doute au vue des traces sur les leurres puis nous suivons ce fourrage qui semble prendre le large. Un lancer lointain dans 15m d’eau, puis arrivé dans 6m mon Divinatör S se fait taper,  ferrage en force et je mouline pour ramener ce poisson plutôt docile que j’estime petit. Arrivé à 2m du bateau s’en est tout autrement car il enchaîne quelques rushs et commence à sonder, ce brochet sera mesuré finalement à 1m05 ce qui commence à faire joli,  nous sommes ravis.

Nous tirons enseignement de cette prise tout en validant avec l’Humminbird 998 que les brocs sont suspendus en pleine eau, et pas que des petits ! Je troque alors mon Divinatör Shaad par un Divinatör colori Atomik. Je change également mon animation agressive en montagne russe pour du cranking très rapide pleine eau. Je prends de suite une confirmation sur l’animation avec un brochet de 65cm qui m’a littéralement aspiré le leurre. Je relance avec la même animation, cette fois ci  la touche ne laisse aucun doute sur le poisson, il est gros… Après un énorme combat tout en puissance le poisson rentre pile poil dans l’épuisette. Il mesure tout de même 1m17 ! il est gras comme un cochon. Nous sommes comblés, et la session commence à prendre une tournure inespérée.

Le lendemain nous décidons d’attaquer par un coté du lac que nous ne connaissons absolument pas, le Side Imaging va nous être d’une aide précieuse. Après une heure de prospection, nous attaquons la pêche sur une zone bien poissonneuse, lavarets et perchots semblent présents et les casiers des pêcheurs professionnels sont judicieusement placés. Nous ferons quelques touches dans 15m d’eau sans pour autant les concrétiser. Pourtant les touches et les traces sur les leurres laissent penser à du gros… Nous repartons à 12km du lieu en naviguant vers une embouchure de rivière repérée sur les cartes satellites. A l’arrivée la zone est noire de poissons (plutôt rouge sur mon Humminbird) pourtant nous ne ferons aucune touche. La pêche est encore plus rude que la veille et nous ne pouvons plus compter sur l’apparition du vent, le ciel est radieux. Après 10km de prospection au Side Imaging sans voire le moindre regroupement significatif nous décidons de retourner sur le 1er spot bien poissonneux. Nous retournons sur nos 15m de fond et à nouveau une ou deux touches qui ne se concrétisent pas, les brochets sont vraiment tatillons. Nous observons les fonds et décidons d’aller au bout de la pointe jusqu’à extinction du banc de lavaret. Pendant ce temps j’observe le sondeur et il y a un ou deux échos très volumineux qui se baladent au dessus des lavarets dans 22m d’eau. Je reprends alors mon animation en cranking rapide au dessus du banc de lavarets, et je prends la touche de ma vie. Impossible de ferrer car la canne s’est pliée de suite en 2. Le poisson part et sonde lourdement, je me rends compte par l’intensité et la durée des rushs que ce poisson survole les 1m17 de la veille. Du coup je ne force pas et assure le poisson en le fatiguant, après avoir bien tourné autour du bateau il remonte et nous l’apercevons. Quelle chance d’observer un brochet si gros dans une eau claire à 5m du bateau, le spectacle est magnifique. Il le sera encore plus une fois rentré dans l’épuisette, car oui il est rentré dans l’épuisette…

Ce brochet sera mesuré à 1m25, il est gras et sa tête est monstrueuse. Je crois que le week-end est réussi tant pour le journaliste Jack que pour Jérémy et moi. De plus, tous ces poissons d’exception ont été prit au Divinatör S colori Ivory et gold, et au Divinatör colori Atomik.

Tags: , , ,

2 Responses to " Blocks de brocs "

  1. Simon dit :

    Mais il sont énorme !!!
    C’est pas des becs c’est des mégalodons !! Mdr

  2. matthieu dit :

    sacré brochet ! quelle wend end de reve bravo pour avoir reussi a leurrer de tel spécimens !

Leave a Reply

*

Copyright © 2010 Biwaa Fishing Performance. All rights reserved.
Powered by Valentin Hanguehard - Mathieu & Vincent Alexandre